« Retour


Jérome Thibeault

Jérome Thibeault

Investisseur immobilier originaire de la région du Lac St-Jean, Jérome Thibeault commence sa carrière dans le monde du financement aux entreprises chez GE Capital après son baccalauréat en finance au HEC Montréal.

Auparavant, il commence à investir dans le marché boursier à l’âge de 15 ans où il achète des actions d’une entreprise au prix de 6$ et qui monte soudainement à 189$. Il réalise alors qu’il y a de l’argent à faire avec de l’argent (et surtout celle des autres). Il se met donc à approfondir ses connaissances au niveau du marché boursier ce qui lui permet maintenant de gérer son propre portefeuille d’actions/obligations.

Par la suite, au début de la vingtaine, il diversifie ses investissements en commençant à investir dans le marché immobilier au Québec. Son père, entrepreneur général au niveau résidentiel, lui transmet la passion de l’immobilier.

Son meilleur coup des dernières années est sans contredit ses investissements en Floride en 2010-2011 alors que le marché immobilier s’était déprécié de 35-40% et que le dollars US était à parité avec le dollar CAD. Il investit donc toutes ses liquidités disponibles à ce moment-là dans des condos/‘townhouses’ et les louent à des Américains qui eux doivent se loger, ayant perdus leurs maisons aux mains des banques américaines. Quelques années plus tard, le marché à repris et le dollars US est plus élevé que le dollars CAD.

En parallèle, il est banquier à temps plein et revient d’un séjour de 3 ans à Genève où il occupait un poste de directeur chez UBS Suisse.

Revenus récemment à Montréal, il décide donc de se dédier à 100% au monde de l’investissement immobilier et quitte donc le monde bancaire pour vivre son rêve soit investisseur immobilier à temps plein.

À 38 ans, son but est de continuer la gestion actuelle de son portefeuille d’actions et immobiliers et de faire grandir ses actifs immobiliers au Québec dans les prochaines années.

Père de deux filles (Marion et Sandrine), il mord dans la vie et se trouve très chanceux de pouvoir vivre de sa passion. Il est épicurien en plus d’aimer voyager en famille. Le karaté lui permet de se garder actif.