« Back


Claude Lafleur

Claude Lafleur est présentement membre du conseil d’administration et chef de la direction d’IFFCO Canada, une entreprise issue d’un partenariat récent entre la coopérative indienne de fertilisants IFFCO et La Coop fédérée. L’objectif des promoteurs est de construire une usine d’engrais moderne et unique au monde, au coût de 2,0 G$, dans le parc industriel et portuaire de Bécancour.

Claude Lafleur fut aussi chef de la direction de La Coop fédérée de 2005 à 2014. Aucun de ses prédécesseurs n’aura exercé ce mandat pour une durée équivalente ou de plus longue durée dans cette institution presque centenaire.

Sous sa direction, La Coop fédérée (Olymel, Sonic, BMR, Unimat, Coop, Élite) est devenue une organisation de classe mondiale qui a vu son chiffre d’affaires presque doubler. La Coop est devenue plus compétitive grâce à des acquisitions stratégiques, un virage technologique majeur et la mise en œuvre de différents programmes de transformation. En incluant ses coopératives affiliées, le réseau La Coop compte près de 16 000 employés et un chiffre d’affaire combiné de 8,3 milliards de dollars.

Claude Lafleur, c’est la culture du succès. Il est reconnu comme exerçant un leadership rassembleur qui a permis d’amorcer et de compléter les changements majeurs dans son organisation, ses actifs et son personnel, changements exigés par l’évolution des modes de production, la nature des marchés locaux et internationaux et celle de la compétition.

Les qualités et réalisations de Claude Lafleur ont été couronnées en 2014 par l’obtention des trois prix suivants : le Cérès Honoris Causa, décerné à la personnalité qui a plus marqué l’agriculture québécoise dans la dernière décennie, le prix de la personnalité alimentaire 2014, du Conseil des transformateurs des produits agroalimentaires et des produits de consommation, pour sa contribution exceptionnelle à l’industrie, et le prix de l’excellence entrepreneuriale de l’Association québécoise des industries de la nutrition animale et céréalière, en reconnaissance de son éthique professionnel et ses qualités de gestion.

Conférencier bilingue (Fr & Eng) très en demande, Claude Lafleur est un communicateur hors pair. De plus, ses chroniques et ses billets, dans les publications corporatives ou autres, lui ont valu de nombreux prix et l’estime du milieu journalistique.

L’implication sociale de Claude Lafleur est significative. Outre son implication active dans Centraide du Grand Montréal, Claude Lafleur a présidé ou co-présidé des campagnes de financement en faveur du Centre des femmes de Montréal, de la Fondation québécoise en environnement, d’Équiterre, du Théâtre du Nouveau-Monde et de l’Université de Montréal.

Avant d’être à l’emploi de La Coop fédérée, Claude Lafleur était le directeur général de l’Union des producteurs agricoles. Il a aussi œuvré à la Fédération des producteurs de lait du Québec et à Agriculture et Agroalimentaire Canada. Agroéconomiste de formation, il a d’abord étudié à l’Université Laval pour ensuite poursuivre sa scolarité de maîtrise aux États-Unis (Michigan State University) et aux HEC – Montréal où il a complété une maîtrise en administration des affaires – MBA.

Dans ses temps libres, il exploite avec Ghyslaine Gagnon, agronome, sa conjointe, une petite ferme de proximité à Pointe-au-Pic, dans la région de Charlevoix. Né le 22 mars 1956 à Trois-Rivières, Claude Lafleur est père de trois garçons.